GILLES VERDIANI

Ancien concepteur-rédacteur et journaliste culturel, devenu écrivain, scénariste et réalisateur, il a imaginé Subjectif, l'hypermédia francophone de culture contemporaine. Il choisit les auteurs et élabore les programmes avec eux. Il supervise la  réalisation des programmes video et audio, et orchestre la communication. 

«J’ai effectué mon parcours professionnel dans trois secteurs successivement : la publicité et la communication d’entreprise, la presse magazine, la télévision et le cinéma. J’ai été ou je suis encore concepteur-rédacteur, critique, interviewer et reporter, organisateur d’émissions à la télévision et à la radio, animateur de débats, scénariste, modérateur d’un groupe sur Facebook.

J’ai écrit sur le cinéma, la télévision, l’architecture, le design, la littérature, la peinture. J’ai publié trois livres : un manifeste sur l’audiovisuel, un essai sur la paternité, un roman (La Nièce de Fellini). 

J’ai créé avec trois amis un groupe d’art contemporain, La Zone Erogène,  au sein duquel nous avons produit, pendant dix ans, «des sons, des images, des idées et des effets secondaires».

J’ai produit et réalisé un long métrage de cinéma indépendant, Reception (Save the date).

En observant l'évolution des médias à l'ére numérique et l'effacement de la culture humaniste par l'économie du XXIe siècle, j’ai imaginé Subjectif. J’ai eu la joie de voir de nombreuses personnes soutenir ce projet, ce qui m'a encouragé à le porter jusqu'à sa réalisation»

Journaliste, écrivaine, graphiste, peintre et sculpteur. Elle choisit et dirige les prestataires (graphistes, illustrateurs, designers) chargés de l’identité visuelle de Subjectif. Elle supervise également la réalisation des programmes textes et photos.

«J’ai travaillé dans l’édition et la presse écrite jusqu’à 22 ans, la télévision jusqu’à 35 ans, puis je me suis ensuite consacrée à la sculpture, la peinture et l’écriture. Tantôt en solitaire, dans le cocon de l’atelier, tantôt en groupe, lorsque j’organise des expositions ou pilote des projets éditoriaux.

J’ai également enseigné la culture générale et animé des conférences sur l’art contemporain.

J’ai participé à la création de quatre médias : Télé Lyon Métropole la première télévision locale privée  ; LCI : la première chaine de télévision d’information en continu ; La Chaine Santé : la première chaine d’info du câble consacrée à la santé ; et TOC - Troubles Obsessionnels Culturels  : une plateforme web d’informations culturelles.

Devant la caméra, j’ai présenté des journaux télévisés, des chroniques, des talk-shows. Derrière, j’ai produit des émissions, des reportages. Animé des équipes, géré des budgets.

Je continue de croire que nous sommes plus intelligents à plusieurs. J’ai rejoint le projet Subjectif parce qu'il est créatif, alternatif, visionnaire. Parce qu’il rassemble des hommes et des femmes de tous horizons, passionnés et passionnants."

EDITH
SIMONNET
HERVÉ LAVAYSSIÈRE

Il dirige l'entreprise, contrôle les aspects juridiques et financiers, et supervise la production des programmes.

"Je fais mes débuts dans le spectacle, en créant une troupe de théâtre, et en manageant un groupe de rock’n’roll qui deviendra par la suite Taxi Girl.

Après des études de Droit et d’Histoire de l’art, je me lance dans le cinéma, en gravissant en quelques années tous les échelons, de stagiaire à producteur. Je travaille ainsi avec, entre autres, JamesIvory, Jean Pierre Mocky,  Jacques Deray,  Margarete von Trotta,  Claude Sautet,  Hervé Palud ou Aleksey German. Parallèlement je me lance dans la production de film    publicitaire et de clips (The Rolling Stones, Midnight Oil, Niagara, Mc Solaar, Indochine, Moby).

Je suis aussi très fier d'avoir aidé à produire le téléfilm de Jean-Daniel Verhaeghe, écrit par Jean-Claude Carrière, La controverse de Valladolid, devenu un classique en Europe et en Amérique du Sud. 

C'est en travaillant sur un projet de long métrage que j'ai rencontré un scénariste nommé Gilles Verdiani. Il m'a parlé de son projet de média culturel. Et j'ai décidé de me lancer avec lui dans ce pari, parce que Subjectif résume une grande partie de ma vie professionnelle et personnelle :  l’audiovisuel, la culture, l’entreprise."

Championne de France d'athlétisme, diplômée en droit international, membre de la commission Pass Culture au ministère de la Culture, engagée dans plusieurs actions sociales et humanitaires en Afrique. Rachel prend en charge le développement de Subjectif, elle défend les couleurs de notre francophonie et notre engagement pour une culture sans frontière.

" On me dit souvent que j’ai plusieurs cordes à mon arc. Je ne sais pas vraiment.  Que ce soit la danse, les compétitions de haut niveau, la musique, la politique, l’écriture de roman, de scénario ou jouer la comédie, tout cela répond pour moi à un seul et même désir : l’engagement total, la remise en question, vers un dépassement, un ailleurs  en soi-même pour aller vers les autres.  Subjectif est une perle, dans cette logique, pour redonner force,  pertinence et  puissance aux débats, aux créations, aux échanges avec de multiples personnalités de compétences rares.  Ce nouveau média met en lumière LA singularité si précieuse dans un monde mis à mal par la globalisation, la pensée unique et autres intelligences artificielles.  
Ici Subjectif ne s’oppose pas à objectif. C’est plutôt une nécessité ultime d’avoir accès à un hypermedia comme un espace de respiration où l’on prend enfin le temps d’aller au fond des choses qui nous entourent avec des regards différents. Alors, pour moi, impossible de résister à l’envie de m’investir pleinement dans ce projet  puisque l’avenir sera Subjectif ou ne sera plus."

RACHEL
KHAN

PASCALE LAPEYRE

Auteure de ces murs

Peintre, graphiste, illustratrice, créatrice d'images, elle a designé notre communauté virtuelle. Elle n'aime pas qu'on touche à ses codes, un pixel c'est un pixel, et on ne transige pas avec les "petouilles", fussent-elles infimes.

 

Robin Drelangue

Conseiller technique et économique. 

Il pilote la réalisation du site et apporte son expérience à la recherche de financements. 

 

Marie Dagonneau

Responsable de l'animation en ligne et chargée de programme

Elle anime le groupe Subjectif Club sur Facebook et assure le suivi de deux programmes : Cas d'espèce et Envisage un paysage

 

 

© Subjectif 2018

 

La culture  est l'exact contraire de l'actualité - Marcel Proust

Conditions d'utilisation